L'un de nos principes fondamentaux en matière de développement de produits réside dans notre engagement à assurer la rétrocompatibilité afin que nos clients puissent bénéficier d'une stabilité opérationnelle à long terme. L'interopérabilité de nos technologies protège les investissements en ressources telles que le matériel, l'ingénierie et le temps de conception.

Les défis liés à la compatibilité des micrologiciels et des logiciels

Outre le matériel, il existe deux composants clés qui doivent fonctionner ensemble dans un système de fabrication : le micrologiciel et les logiciels. Le micrologiciel est le code chargé d'assurer le contrôle de bas niveau d'un composant matériel particulier, tandis que les logiciels sont responsables des programmes qui exécutent les applications globales.

L'un des principaux problèmes rencontrés par les fabricants lors de l'utilisation d'équipements provenant de certains fournisseurs de solutions d'automatisation est que chaque révision de micrologiciel d'un périphérique donné (API, variateur, servomoteur, etc.) est uniquement compatible avec une certaine révision du logiciel de programmation et inversement. Si des mises à jour sont nécessaires, il est difficile de maintenir le bon fonctionnement de l'ensemble.

La rétrocompatibilité de Sysmac Studio réduit au minimum les temps d'arrêt

Omron conçoit ses contrôleurs et son environnement de programmation Sysmac Studio pour faire disparaître ces maux de tête. En s'assurant que les contrôleurs et autres composants matériels fonctionnent de manière transparente avec les anciennes versions de micrologiciels portant le même numéro de référence, la plateforme Sysmac simplifie la configuration et réduit la durée des temps d'arrêt.

Les programmes écrits avec des versions plus anciennes du logiciel Sysmac peuvent être ouverts et modifiés avec des révisions plus récentes. Il est donc simplement nécessaire de conserver la dernière version installée. Cela facilite l'accès aux machines nécessitant un dépannage ou des modifications de programme et élimine le besoin de gérer des listes de révisions pour les machines, les lignes ou l'ensemble de l'usine.

La solution idéale pour les applications évolutives qui nécessitent un mélange et une mise en correspondance des équipements 

Dans le logiciel Sysmac, les micrologiciels sont dans une liste déroulante de sélection. Cela facilite l'ajout de nouveaux composants à un système. Par exemple, si un utilisateur possède une machine contrôlée par un contrôleur d'automatisation de machines Sysmac NX102 de trois ans et souhaite ajouter un système de sécurité de machines à l'aide du dernier contrôleur de sécurité NX-SL5 d'Omron, l'utilisateur doit simplement ouvrir le projet NX102 existant dans la dernière version de Sysmac Studio et y ajouter le NX-SL5.

Vous souhaitez en savoir plus sur les avantages de notre plateforme Sysmac? Cliquez ici pour demander une démonstration!

Produits connexes