Les robots collaboratifs ont-ils besoin d'évaluations des risques?

Les fabricants investissent dans des robots collaboratifs pour profiter des avantages des fonctions de sécurité intégrées qui leur permettent de travailler avec les humains et améliorer leur productivité. Malgré la conception des robots axée sur la sécurité, des mesures de sécurité appropriées basées sur des évaluations complètes des risques sont essentielles pour garantir la réussite d'une application.

Avez-vous pris les mesures nécessaires pour vérifier que votre application de robot collaboratif est sécuritaire? Téléchargez notre livre blanc pour découvrir les normes de l'industrie, les meilleures pratiques d'évaluation des risques et les stratégies permettant d'optimiser la valeur de votre application.

Les robots collaboratifs sont conçus pour fonctionner avec les opérateurs humains grâce à des technologies comme le retour de force, les servomoteurs à faible inertie, les actionneurs élastiques et la technologie de détection des collisions qui limitent leur puissance et leurs capacités de force à des niveaux adaptés au contact. Plus compacts que les robots classiques, les robots collaboratifs sont généralement dotés de cadres légers avec des bords arrondis et souples.

La norme de sécurité ISO 10218 et la spécification technique RIA TS 15066 définissent les fonctions de sécurité et la performance du robot. Selon la TS 15066, la surveillance de la force et de la vitesse est basée sur les données d'application, la zone de contact humain et les dangers liés à l'espace de travail. Les données d'application, les risques potentiels liés au contact humain et à l'espace de travail sont tous des facteurs pris en compte dans les paramètres de sécurité calculés par la norme.

Les normes ISO 10218 et ISO/TS 15066 fournissent des normes et des conseils pour la fonctionnalité d'apprentissage de robot collaboratif. De nombreux robots collaboratifs, tels que les robots Omron de la série TM, utilisent des mécanismes de guidage manuels intuitifs pour enseigner de nouvelles tâches sans devoir programmer explicitement les mouvements du bras robotisé. Le mode de guidage manuel surveille la force et la vitesse pour s'assurer que le processus d'apprentissage est conforme aux normes de sécurité.

Les robots collaboratifs effectuent des tâches automatisées autour d'autres équipements susceptibles de causer des dommages. La zone dans laquelle un robot collaboratif fonctionne, y compris tout outillage ou équipement supplémentaire, est appelée espace de travail collaboratif.

Il est important de répertorier et de cartographier tous les équipements supplémentaires dans le projet complet d'automatisation collaborative. Les fabricants doivent s'assurer d'évaluer chaque dispositif afin de détecter les dangers potentiels et les capteurs de sécurité à utiliser afin de prévenir les dommages corporels et à l'équipement. En outre, l'espace de travail collaboratif doit être clairement indiqué par un marquage.

Fill out this form to request white paper

Lifecycle Stage